Home Pays Partenaires Bosnie&Herzégovine

Bosnie&Herzégovine

Correspondant National:   
Mme Olga SLAGALO
Protection and Rescue Service, Ministry of Security
Email: Olga.Slagalo@msb.gov.ba
Site web:
http://www.msb.gov.ba/onama/struktura/zastita_spasavanje/?id=1653
125px-flag_of_bosnia_and_herzegovina_svg

Articles Nationaux à la une

Leçons apprises d’un exercice de réponse aux attaques terroristes en Bosnie - Herzégovine

Envoyer Imprimer PDF

125px-flag_of_bosnia_and_herzegovina_svg

Le 14-15 septembre 2010, le Département de Protection et Secours du Ministère de la Sécurité de la Bosnie – Herzégovine a organisé la mise en œuvre d’une exercice de simulation sur la "réponse à une attaque terroriste et gestion des secours".

Selon le scenario de la simulation, le 14 septembre les contrôleurs aériens de l’Aéroport International de Sarajevo ont reçu un appel du pilote du vol 413 qui demandait la permission d’atterrir suite au détournement de l’avion par un groupe terroriste inconnu. Tous les acteurs nationaux engagés dans la gestion des crises liées au terrorisme, y compris le Centre National des Opérations et des Communications – 112, ont été immédiatement informés et activés pour résoudre la crise.

bosniat2Le 15 septembre à 8h30, la Police de Frontière a confirmé au 112 qu’un certain nombre de passagers étaient retenus dans un bâtiment de l’aéroport par des détourneurs armés non identifiés. Les terroristes demandaient la libération de leurs camarades emprisonnés et la fourniture d’un avion spécial pour quitter le pays, en cas contraire ils auraient exécuté un passager toutes les heures. Les négociations entre la police et les terroristes ont commencé alors que les forces de sécurités locales, une unité spéciale de la police, et les équipes médicales et de pompiers sont arrivées et ont été déployées dans la zone.

bosnia1Le scenario de l’exercice prévoyait aussi une intervention par les forces spéciales pour libérer un groupe d’otages lors de leur transfert en bus vers le lieu de décollage et un conflit dans un bâtiment de l’aéroport entre les terroristes et le personnel de sécurité. Pendant ce conflit deux policiers ont été blessés, les terroristes se sont sauvés avec quelques otages et ont empoisonné tous les autres avec gaz chimique toxique.

Finalement les terroristes ont été capturés et les otages libérés. Les premiers soins ont été fournis aux otages, les conséquences du gaz toxique éliminées et les blessés ont été transportés par hélicoptère.

Puisque après l’attaque terroriste les forces de secours n’étaient pas suffisantes pour une perquisition complète dans l’aéroport, le Centre National des Opérations et des Communications-112 et l’OTAN ont activé et coordonné l’assistance internationale (à travers l’équipe de Décontamination NRBC de l’Autorité Nationale de Protection et Secours de la République de Croatie).

Plus de 350 personnes provenant de 15 institutions nationales, 3 institutions de pays voisins – Serbie, Monténégro et Croatie – et 3 organismes internationaux ont participé à la simulation. Une analyse complète de cette simulation y compris des leçons apprises et des recommandations est téléchargeable grâce à Mme Olga Slagalo, Correspondant National du PPRD South pour la Bosnie et Herzégovine.

 

Le premier document national d’“Evaluation du Risque” pour la Bosnie-Herzégovine

Envoyer Imprimer PDF

C’est la première fois qu’un processus d’évaluation, mené par le Service de Protection et de Secours du Ministère de la Sécurité, est conduit avec une méthodologie uniforme sur tout le territoire de la Bosnie-Herzégovine. Ce processus qui voit l’engagement de nombreuses institutions nationales portera à la préparation du document “Evaluation du Risque concernant les Catastrophes Naturelles et d’autre origine en Bosnie-Herzégovine”.

La Loi Cadre sur la Protection et le Secours des Personnes et des Biens en cas de Catastrophes Naturelles et d’autre origine en Bosnie-Herzégovine, publiée en 2008, représente la base pour le document d’“Evaluation du Risque” qui servira de base pour la préparation du “Plan de Protection et Secours” national et pour la définition d’un “Programme de Développement des Capacités de Protection et Secours” national.

La méthodologie pour l’“Evaluation du Risque” qui a été approuvée en 2009, définit les types d’aléas qui devraient être couvert par l’évaluation. Ces types incluent tous les aléas géologiques : tremblements de terre, glissements de terrain, affaissements de terrain, érosion du sol; les aléas liés aux transports; les aléas écologiques: inondations, sécheresse, tempêtes de vent, grêle, fortes chutes de neige, températures extrêmes (basses) et glace; les aléas bactériologiques, radiologiques et nucléaires; la diffusion de maladies contagieuses; les aléas industriels; les incendies; le terrorisme et les conflits armés.  

L’équipe PPRD South a appris par Mme Olga Slagalo du Service de Protection et de Secours du Ministère de la Sécurité et Correspondant National du Programme, que pour la mise en œuvre de l’“Evaluation du Risque” le Conseil des Ministres de la Bosnie-Herzégovine a crée un groupe de travail interinstitutionnel coordonnée par le Ministère de la Sécurité qui a déjà organisé cinq atelier qui ont rassemblé toutes les parties intéressées. Olga Slagalo a également transmis au PPRD South un résumé des rapports de ces cinq premiers ateliers.

Téléchargez le rapport (en langue anglaise)

Lire la suite...
 

Les Autorités ont évacué des milliers de personnes suite aux plus graves inondations du siècle

Envoyer Imprimer PDF

Novo-Gorazde4Pendant la première semaine du mois de décembre, des inondations et glissements de terrain ont causé de graves dégâts à trois Pays Partenaires PPRD South : Albanie, Monténégro et Bosnie. 

Plus de 11.000 personnes ont été évacuées de leurs habitations dans le nord-ouest de l’Albanie à cause des inondations qui ont frappé le pays suite à 10 jours de pluies persistantes. Environ 7,500 maisons ont été endommagées et 2.600 ont été complètement inondées. La ville de Shkodra a déclaré l’état d’urgence car elle est restée isolée du reste du pays. Dans de nombreuses zones de la ville, le niveau de l’eau a dépassé les deux mètres et l’électricité a été coupée. Au moins 1.400 policiers et soldats ont été déployés dans la région septentrionale pour faciliter les opérations d’évacuation des résidents et les mettre en sécurité.

Le 4 décembre, les Autorités albanaises on demandé l’aide de l’OTAN afin de faire face à la situation. La Turquie a immédiatement envoyé en Albanie trois hélicoptères qui ont porté une équipe médicale et de l’aide humanitaire alors que deux autres sont arrivés le jours suivant en provenance de la Grèce.

Le voisin Monténégro a fait évacuer plus de 1.300 personnes de 12 municipalités à cause des terribles inondations provoquées par les pluies torrentielles. Les zones plus sévèrement touchées sont la région du Lac Skadar, à la frontière avec l’Albanie et autour de la capitale Podgorica.

Le Gouvernement du Monténégro a répondu avec la création d’une Equipe Opérative formée par les Ministères compétents et les gouvernements locaux, afin de déterminer les priorités et la répartition des tâches pour la fourniture de l’assistance à la population dans les zones sinistrées, en particulier pour l’hébergement et le support médical. Des équipes de monitoring et sauvetage ont été placées dans tous le pays et seront prêtes à intervenir jusqu’à quand la situation retournera normale. Quant’ à la surveillance du Lac Skadar, le Gouvernement monténégrin travaille étroitement avec les autorités de la République Albanaise.

Novo-Gorazde2En Bosnie, les pluies assidues ont provoqué des inondations dans plusieurs zones du pays et ont obligé les autorités à déclarer l’état d’urgence et à évacuer des milliers de personnes de leurs habitations. Dans la ville de Foca, dans l’est du pays, les sauveteurs ont utilisé des bateaux pneumatiques pour évacuer les personnes car l’eau avait atteint les premiers étages des maisons. Dans la ville de Tuzla, Bosnie du nord, un glissement de terrain déchainé par une forte pluie a tué trois personnes et laissé plusieurs familles sans abri. L’armée, la police, des volontaires et des plongeurs ont aidé à évacuer environ 2.000 personnes de leurs habitations dans la ville nord-occidentale de Bijeljina et à fournir nourriture et eau potable aux banlieues qui étaient complètement inondées. 

Le débordement du fleuve Drina qui sépare la Bosnie de la Serbie et du Monténégro est constamment sous la surveillance des autorités des trois pays.

Les inondations feront bientôt l’objet d’un atelier de formation du PPRD South où seront approfondies l’importance de la création de systèmes d’alerte rapide adéquats et des prévisions météorologiques

Vidéo “Bosnia hit by worst floods in a century”

L'assistance fournie par l'UE aux trois pays

Système Européen d'alerte précoce sur le danger météorologique potentiel

Lire la suite...
 

Bosnia et Herzégovine: Rapport National en prévision de la CMRC (2004)

Envoyer Imprimer PDF
En prévision de la Conférence Mondiale sur la Réduction des Catastrophes de 2005, les autorités nationale de protection civile des pays participants ont été invités à fournir des informations pour identifier les besoins et pour développer des recommandations sur les politiques futures à présenter à la Conférence.
Lire la suite...
 
JPAGE_CURRENT_OF_TOTAL

Recherche Globale

Latest Civil Protection News in the Media


Evénements prévus

No current events.

Euro-Mediterranean Civil Protection Operational Manual

manuale_small_cut

Brochure PPRD South

flyer