Home Ressources Information et Communication
(LIBAN)
Un jeu pour les enfants libanais : en jouant ils apprennent comment éviter les risques

“Je souhaite remercier tous ceux qui ont contribué au succès de ce projet et j’invite mes collègues à redoubler leurs efforts car on nous a confié la protection de nos peuples”. Ce sont le mots prononcés par le Général Raymond Kattar, Directeur Général de la Défense Civile libanaise, lors de son discours pendant la cérémonie en clôture du projet de sensibilisation Jeu éducatif pour les Enfants réalisé dans le cadre du Programme PPRD South qui est financé par l’Union européenne, événement organisé en décembre 2011 au Palais des Conférences de l’UNESCO de Beyrouth.

“A travers le PPRD South, l’Union européenne a fourni un don de 40.000 euros pour ce projet de conscientisation au Liban. Notre but est que ce projet, le premier de ce genre au Liban, puisse rejoindre le plus grand nombre de citoyens, notamment les enfants”, a-t-il ajouté.

L’objectif de l’événement, dernière activité prévue dans le cadre du projet libanais Jeu éducatif pour les Enfants, était la distribution – à la présence de centaines d’instituteurs, représentants du Ministère de l’Education, d’officiers de la Défense Civile et des médias – de 125.000 CD avec ce jeu, produit en langue anglaise, arabe et française et disponible même dans le site web de la Défense Civile

www.lebanesecivildefence.com/civilguardians.

Le but général du projet était la production de CD contenant un jeu électronique adressé à 125.000 enfants de 7 à 10 ans et qui seront distribué dans tous le pays. Le jeu vise à leur apprendre à éviter et réagir à la plupart des risques qu’un enfant peut se trouver à affronter (tremblements de terre, incendies, glissements de terrain, précautions en mer et en montagne, dangers liés à l’électricité, aux incendies, etc.)

Pendant son intervention, l’ambassadeur de l’UE au Liban, Angelina Eichhorst, a remercié la Défense Civile. “Pour ce qui concerne la sécurité nous sommes en vos mains” a-t-elle déclaré et a continué en ajoutant que même grâce à une petite initiative comme ce projet, nous offrons aux enfants quelque instrument pour appréhender les risques et les catastrophes et nous les aidons à transmettre ces connaissances même à leurs familles. Je suis certaine que ceci aura des conséquences positives et moi-même j’ai l’intention d’essayer à y jouer”.

Ce Jeu éducatif pour les Enfants, avec le support du Programme PPRD South, est un parmi les projets de sensibilisation qui ont été et sont encore en cours de réalisation dans 5 Pays Partenaires du Programme (Liban, Egypte, Jordanie, Monténégro et Territoire Palestinien occupé) avec budget total de 200.000 euros.

Vendredi, 06 Janvier 2012
(Articles Généraux)
Une stratégie médiatique consolidée pour affronter efficacement les médias pendant les urgences

Interview avec Michel Sailhan, Rédacteur en Chef en Turquie pour l’agence internationale France Presse. Il a participé au dernier atelier de formation du PPRD South “Information en cas d’Urgence” tenu en juillet à Amman. Michel a une longue expérience comme journaliste dans la région Méditerranéenne et a documenté la plupart des grandes catastrophes qui ont frappé la région dans le dernières 30 années.

Q. Afin d’éviter les fausses informations et de réduire les impacts négatifs sur la population, quelles sont les règles de base qu’un représentant du personnel de la Protection Civile doit respecter quand il communique avec les médias pendant une urgence ?

A. Les Autorités de Protection Civile doivent avoir une bonne stratégie médiatique et de communication. Les relations avec les médias doivent être prévues bien avant les urgences et entretenues continuellement.  Une crédibilité solide et la transparence sont les caractéristiques fondamentales d’une stratégie médiatique institutionnelle. Pendant les urgences l’effort du secteur communication de la Protection Civile doit se concentrer sur les actions pour éviter la panique dans la population, pour informer sur les opérations menées, les problèmes rencontrés et les solutions mises à disposition. Le premier principe est d’être préparé à répondre en temps réel à toute nouvelle diffusée par le médias. Souvent les agences publient des alertes qui mentionnent seulement la nouvelle et la source dès qu’elles reçoivent l’information. Les Autorités de Protection Civile devraient être prêtes à réagir à toute nouvelle publiée par les agences en distinguant clairement ce qui est vrai de ce qui ne l’est pas afin d’éviter tout “effet média” négatif qui pourrait se répercuter sur l’institution ou les opérations. Avec des relations avec les médias bien développées et une solide crédibilité cette tâche est bien plus facile.

Q. Les participants à l’atelier sur l’“Information en cas d’Urgence” du PPRD South ont souligné que les Autorités de Protection Civile ont souvent l’impression que les médias travaillent contre elles, qu’ils cherchent à leur attribuer la plupart de la responsabilité des conséquences négatives d’une urgence sur la population.

A. Les responsables chargés de l’information des Autorités de Protection Civile ne doivent pas oublier que les médias ne sont pas censés travailler en faveur ou contre les institutions. Le but du média est créer des histoires et rapporter ce qui se vérifie. Quand ils expliquent l’histoire à leurs lecteurs, les journalistes ont une leur propre logique. Pour attirer l’attention les lecteurs, les journalistes cherchent à trouver un point de vue pour que l’histoire soit intéressante. Par exemple, en cas de tremblement de terre, ils seront intéressés à raconter l’événement du point de vue des dégâts aux sites historiques ou des enfants frappés par la catastrophe.

Q. Quels aspects devraient être considérés lorsqu’on prépare une communication efficace pour les médias, par ex. un communiqué de presse ?

A. Un communiqué de presse efficace devrait annoncer un fait ayant un fort intérêt médiatique. On a l’habitude de dire que une nouvelle représente un changement de status quo qui a des conséquences sur une communauté. Les facteurs principaux qui guident la décision d’un journaliste sur qu’est-ce qu’une information et qu’est-ce qu’il ne l’est pas sont l’impact sur une population spécifique – par exemple, combien de personnes sont affectées par l’événement et quel est le degré d’importance de l’information perçue par le public. Lorsqu’ils rédigent des communiqués de presse, des bons communicateurs doivent toujours garder à l’esprit les intérêts de leur auditoire. Ils doivent même les préparer de manière professionnelle. Généralement un communiqué de presse doit être bâti autours d’une idée principale bien expliquée et documentée. Dans quelque cas spécifique la même idée peut être perçue de deux côtés différents si cette double perspective renforce le message. 

Q. Lorsqu’on informe le public sur l’impact d’une catastrophe et sur les actions effectuées par la Protection Civile quelle est l’importance des images ?

A. Les images ont une importance décisive pour renforcer le message d’une communication ou d’une information. Parfois les images sont tellement importantes qu’elles deviennent elles-mêmes la nouvelle. On appelle ça “effet de cadrage”.

Q. Les participants de Amman ont souligné les difficultés qu’ils rencontrent lorsqu’ils se confrontent avec les médias électroniques qui parfois diffusent informations mensongères et contreproductives. A quel degré ces “nouveaux médias” ont changé le travail des journalistes et des responsables de l’information des Autorités de Protection Civile?

A. Dans les années 1990-2000 le flux d’informations nationales et internationales était géré par les Agences de Presse Nationales et par trois agences de presse internationales:  France Presse, Associated Press et Reuters. A présent, suite aux changements du milieu médiatique engendrés par les médias électroniques les journaux produisent et publient un flux d’informations continu et le publient directement sur internet. Ces informations sont souvent manipulées et parfois très proches de la propagande. Le travail des responsables de l’information des Autorités de Protection Civile et des porte-parole ainsi que des journalistes travaillant dans les médias traditionnels est toujours plus compliqué. Ils doivent tenir en considération ce que disent ces sources d’ information. Ils doivent également améliorer leur capacité de fournir l’information en temps réel et interagir avec le public afin de ne pas sembler statiques ou trop autoritaires.
Lundi, 11 Octobre 2010
(Articles Généraux)
Atelier de formation du PPRD South sur “Information en cas d’Urgence et Sensibilisation”

Cliquez ici pour accéder à la page web de l'événementLe Programme sur la Prévention, la Préparation et la Réponse aux Désastres Naturels et Humains (PPRD South) qui est financé par l’UE, organise son quatrième atelier régional de formation sur l’“Information en cas d’Urgence et Sensibilisation” qui aura lieu à Amman, en Jordanie, du 5 au 8 juillet 2010.

Jeudi, 01 Juillet 2010
(ALGERIE)
Séisme! Pas de panique: avant, pendant, après

Cette brochure publiée par le Croissant rouge algérien,  est adressée aux enfants et explique de manière claire et efficace quels comportements sont nécessaires pour réagir à un tremblement de terre.  Avant un tremblement de terre, on doit être préparé et savoir quels sont les endroits protégés et quels sont à éviter. Pendant le tremblement de terre , on doit savoir que faire, qu’on soit à la maison, à l’école ou bien en voiture et surtout où aller pour être protégé. Les instructions sont aussi pour ce qui suit l’événement.  On conseille aussi comment préparer un kit d’urgence. La brochure est disponible en arabe et français. (UNESCO)

Vendredi, 14 Mai 2010
(Articles Généraux)
Le Portail internet du PPRD South reçoit 900 visites en deux semaines

L’outil d’analyse du trafic web du site internet PPRD South enregistre des premiers résultats encourageants car en deux semaines le nouveau-né a atteint les 900 visites provenant de 73 pays. En outre, une requête spécifique d’information additionnelles a été reçue à propos de l’article “Carte Euro-Méditerranéenne du Risque Sismique”. On a identifié le pays de provenance des deux tiers des visites : le Maroc est le premier suivi par l’Algérie, la Bosnie-Herzégovine , l’Egypte, la Tunisie, Israël et la Turquie. Avec étonnement, nous avons aussi appris que l’Europe a visité le site internet plus que les pays méditerranéens et balkaniques.

L’Italie est suivie par la France, puis la Belgique, l’Espagne, la Grèce, l’Allemagne et le Royaume Uni.

Nous remercions tous ceux qui ont visité le portail ces jours-ci en montrant leur intérêt pour nos activités.  Nous leur sommes reconnaissants même pour les messages encourageants que nous avons reçu. Notre but est d’améliorer et enrichir le portail grâce aussi aux contributions des partenaires du Programme et de toute personne engagée dans les activités de protection civile aux niveaux local, national et international en région euro-méditerranéenne, mais aussi dans d’autres régions.

Considérez ce portail comme votre portail et n’hésitez pas à envoyer des articles, des idées, des propositions, des histoires et des événements concernant le secteur de la protection civile. Vos contributions seront validées par l’équipe PPRD South et en suite publiées dans le portail. 

L’outil d’analyse du trafic web du site internet PPRD South enregistre des premiers résultats encourageants car en deux semaines le nouveau-né a atteint les 900 visites provenant de 73 pays. En outre, une requête spécifique d’information additionnelles a été reçue à propos de l’article “Carte Euro-Méditerranéenne du Risque Sismique”. On a identifié le pays de provenance des deux tiers des visites : le Maroc est le premier suivi par l’Algérie, la Bosnie-Herzégovine , l’Egypte, la Tunisie, Israël et la Turquie. Avec étonnement, nous avons aussi appris que l’Europe a visité le site internet plus que les pays méditerranéens et balkaniques.

L’Italie est suivie par la France, puis la Belgique, l’Espagne, la Grèce, l’Allemagne et le Royaume Uni.

Nous remercions tous ceux qui ont visité le portail ces jours-ci en montrant leur intérêt pour nos activités.  Nous leur sommes reconnaissants même pour les messages encourageants que nous avons reçu. Notre but est d’améliorer et enrichir le portail grâce aussi aux contributions des partenaires du Programme et de toute personne engagée dans les activités de protection civile aux niveaux local, national et international en région euro-méditerranéenne, mais aussi dans d’autres régions.

Considérez ce portail comme votre portail et n’hésitez pas à envoyer des articles, des idées, des propositions, des histoires et des événements concernant le secteur de la protection civile. Vos contributions seront validées par l’équipe PPRD South et en suite publiées dans le portail.
Jeudi, 29 Avril 2010
(Articles Généraux)
Face à l’urgence: une bande dessinée pour informer les jeunes sur les activités de ECHO

Le Département pour l'aide humaintaire de la Commission Européenne (ECHO) a récemment publié cette bande dessinée intitulée  "Face à l’urgence" pour illustrer comment ECHO réagit aux crises et fournit assistance aux victimes des catastrophes naturelles et causées par l’homme. L’histoire raconte d’un tremblement de terre dans un pays imaginaire et explique comment l’aide et le secours sont déployés dans les zones touchées par la catastrophe. L’auteur est Erik Bongers, artiste de bande dessinée belge. Pour le moment cette publication est téléchargeable gratuitement en cinq langues : anglais, français, allemand, néerlandais et italien.

Téléchargez la version française

Lundi, 12 Avril 2010
(ISRAEL)
Comment améliorer le comportement des enfants pour leur protection personnelle pendant les tremblements de terre

L'ancien Secrétaire des Nations Unies he Kofi Annan, ne cessait de répéter que “La gestion du risque de catastrophe commence avec l’information” et ceci est particulièrement vrai pour les populations des zones à haut risque, spécialement les enfants. Le Programme PPRD South est engagé dans la promotion de méthodologies et outils de sensibilisation du grand public en améliorant la circulation des informations concernant les pratiques remarquables réalisées en région Méditerranéenne.

 

 

La connaissance de quel est le comportement considéré approprié pendant et immédiatement après un tremblement de terre est fondamental pour la prévention de pertes de vies humaines.  Ces connaissances sont indispensables spécialement dans les écoles primaires où un nombre élevé d’enfants est normalement réuni à l’intérieur et à l’extérieur des bâtiments.

Les Israel Defense Forces (IDF) Home Front Command conduisent un programme éducatif annuel dans toutes les écoles israéliennes. Les objectifs du programme sont de fournir aux étudiants la connaissance sur les tremblements de terre et de créer l’opportunité pour pratiquer les éléments clés concernant la protection personnelle en cas de tremblements de terre. Le programme utilise deux types d’initiatives éducationnelles : des lectures qui fournissent une connaissance sur les tremblements de terre et des exercices de simulation qui offrent l’opportunité de mettre en pratique les connaissances apprises par les lectures.

Les contenus des lectures portent l’attention sur en quoi consiste un tremblement de terre, comment il se produit, le moyen pour mesurer son intensité, le genre de dégâts qu’il peut engendrer et de quelle manière on peut y réagir au mieux. Un total de trois exercices de simulation sont effectués dans le cours de l’année scolaire. Le premier se tient en début d’année et est partie d’un exercice à grande échelle auquel participent en même temps tous les niveaux scolaires, dans toutes les écoles du pays. Tous les exercices commencent avec une annonce d’un tremblement de terre et les étudiants doivent agir de manière préventive.

En 2005, un’ étude a été réalisé par le Home Front Command, la Faculté de Médecine de l’Université Ben Gurion et le Centre pour l’Education Médicale de l’Université Hébraïque, pour évaluer l’efficacité de ces initiatives. Un questionnaire a été distribué à 2648 enfants des niveaux scolaires  5ème et 6ème (de 10 à 12 ans environ) dans 120 écoles de la nation. Les conclusions  de l’étude ont montré que les notes attribuées aux connaissances théoriques et pratiques ont amélioré de manière significative parmi les élèves qui ont participé à ces initiatives. Ceci démontre l’importance des interventions didactiques  pour l’amélioration des connaissances concernant la menace représentée par les tremblements de terre en général et la nécessité d’avoir une connaissance pratique du comportement qui peut sauver la vie, indispensable pour prévenir  les blessures et la mort. Les résultats ont suggéré qu’une combinaison de lectures et d’exercices de simulation très probablement préparent mieux les étudiants âgées entre 10 et 12 ans à tenir un comportement idoine en cas de tremblement de terre.

Pour lire le rapport entier de l’étude
Mercredi, 03 Février 2010
(Articles Généraux)
La Prévention du Risque de Catastrophe commence à l’école. Pratiques et Leçons apprises

La Campagne Mondiale pour la Réduction des Catastrophes  "La Prévention du Risque de Catastrophe commence à l’école", organisé par l’UNESCO et UNISDR, a fourni l’élan global nécessaire pour stimuler les efforts qui visent à encourager l’intégration de l’éducation aux risque de catastrophe aux cursus scolaires dans le pays vulnérables aux risques naturels ainsi que la construction solide  et la modernisation des bâtiments scolaires pour qu’ils résistent aux risques naturels.

Cette publication de 2007 fournit un illustration encourageante des initiatives menées pendant la Campagne. La publication contient 35 bonnes pratiques et leçons apprises comme exemples concrets des moyens pour rendre les enfants plus sûrs dans leurs salles de cours et les éduquer sur les catastrophes.

Mardi, 19 Janvier 2010

Recherche Globale

Latest Civil Protection News in the Media


Evénements prévus

No current events.

Euro-Mediterranean Civil Protection Operational Manual

manuale_small_cut

Brochure PPRD South

flyer