Home Risques Inondation
(EGYPTE)
Aucune victime en Egypte grâce à un projet sur les systèmes d’alerte rapide pour les crues financé par l’Ue

En février 2010, lorsque la pire crue qui a frappé l’Egypte depuis 1994 a provoqué des dégâts significatifs et sept décès, le Système de Gestion des Crues “FlaFloM” (Flash Flood Manager) a été utilisé pour prévoir les inondations dans la zone du Sinaï. En effet, aucun mort n’a été enregistré dans la zone pilote où le système d’alerte rapide FlaFloM était en fonction.

Le projet égypto-belge FlaFloM financé par l’Ue a conçu et mis en œuvre un plan de gestion intégrée des crues dans la zone de Wadi Watier du Sinaï du sud.

Bien que la presqu’île du Sinaï en Egypte souffre de sévères pénuries d’eau, les crues, lorsqu’elles adviennent dans la région, causent des pertes de vie, l’érosion des sols, la pollution accidentelle et des perturbations au développement de la région. Le bassin du Wadi Watier couvre une zone de 3.600 km² et coule dans le Golfe de Aqaba à Nuweiba City, une importante ville touristique – derrière le bien connu centre de Sharm El-Sheikh - qui se trouve entre la mer et les montagnes du Sinaï dans une étroite plaine inondable. Pendant les tempêtes désertiques dans le plateau de El Egma (1.400 m au-dessus du niveau de la mer et 30 km seulement en amont de Nuweiba City) les crues entrainent des grandes quantités de sédiments et de débris en aval tout en inondant Nuweiba City.

Le projet FlaFloM a commencé en 2007 et s’est conclu en 2009. Il était coordonné par le Water Resources Research Institute (WRRI) égyptien et par la compagnie belge de conseil SORESMA et la Vrije Universiteit  de Bruxelles. Le principal résultat du projet est un précis système d’alerte rapide pour les crues qui peut fournir aux autorités locales le délai de mise en œuvre nécessaire pour entreprendre des actions d’urgence afin de minimiser le nombre de victimes et limiter les dégâts aux biens.

Le système FlaFloM consiste en quatre modules : 1) un module de collecte des données, 2) un module de prévision, 3) un module de support à la décision et 4) un module d’alerte. Chaque module traite des données en entrée et envoie les résultats aux modules successifs. En cas d’urgence crue FlaFloM peut envoyer à temps une alerte inondation aux décideurs de la zone intéressée.

Le système idéal de détection des crues et d’alerte rapide devrait pouvoir utiliser les données sur le niveau d’eau, sur le niveau d’écoulement et sur la chute de pluie obtenues à travers des mensurations sur le terrain en temps réel et des prévisions externes. Toutefois, le projet, réalisé dans plusieurs zones arides et sujettes en crues, a du faire face à un manque de données et à une insuffisante connaissance des forces déclencheuses des crues. Pour surmonter cet obstacle, le projet a utilisé des cartes d’intensité des chutes de pluie fournies par deux instruments satellitaires mondiaux: le modèle de recherche et prévision météorologique (WRF) et les estimes satellitaires du Tropical Rainfall Measuring Mission (TRMM).

Le projet a également développé une stratégie globale pour la gestion des crues, y compris l’identification des meilleures options d’emmagasinage et des mesures appropriées de protection des inondations afin de contribuer à la gestion durable des ressources en eau et des eaux de crue en zones arides et un plan de réponse aux urgences en coordination avec les autorités locales.

Site web du projet FlaFloM

Un système d'alerte rapide pour les crues en Egypte

Dimanche, 13 Février 2011
(Articles Généraux)
Un vidéo explique le risque de crue et fournit les lignes directrices pour y réagir

Un nouveau vidéo sur le risque de crue dans la région nord-méditerranéenne vient d’être publié par le projet de recherche financé par l’Ue et intitulé "Améliorer la Préparation et la Gestion du Risque de Crues et des flux de débris" - IMPRINTS (IMproving Preparedness and RIsk maNagemenT for flash floods and debriS flow events). Ce vidéo s’adresse au grand public et explique la raison de la croissance du risque de crue dans la région ainsi que les systèmes de prévision et d’alerte en place dans l’Ue et suggère des possible mesures pour faire face à ce genre d’événements et entreprendre des actions rapides en cas d’urgence.

Voir le vidéo: http://www.imprints-fp7.eu/en/dissemination/125-flash-floods-and-debris-flows-risk-management-part-1-living-with-the-risk

Le projet de recherche IMPRINTS qui est géré par l’Espagne avec des organisations italiennes, françaises, néerlandaises et suisses conjointement à l’Institut pour l’Environnement et la Durabilité du Centre commun de recherche de la Commission européenne basé à Ispra (Italie), travaille afin d’améliorer la préparation et la gestion opérationnelle du risque en cas de crue. Le projet étudie des méthodes et des instruments innovants qui sont utiles aux agences engagées dans les urgences et qui sont chargées de la gestion du risque de crue. En particulier, le projet travaille sur le développement d’un système d’alerte rapide pour les crues sur la base du Système européen d’Alerte Inondations (European Floods Alert System - EFAS).  Le système d’alerte rapide IMPRINTS est principalement basé sur la prévision probabiliste qui se sert de données climatologiques fournies par le Consortium Cosmo. Ces données couvrent déjà la Bosnie, le Monténégro, l’Albanie, la Croatie, la Turquie de l’ouest, le nord de l’Algérie et de la Tunisie. Par conséquent, dans l’avenir, on pourrait considérer la possibilité d’étendre les résultats de IMPINTS aux autres Pays Partenaires du PPRD South.

Dimanche, 13 Février 2011
(Articles Généraux)
Catastrophes hydro-climatiques dans la gestion des ressources en eau: manuel de formation. 2009
L’objectif principal de ce manuel (disponible en anglais) est de former les capacités des gestionnaires des ressources en eau afin de développer des stratégies pour affronter les catastrophes hydro-climatiques tels que les inondations et la sécheresse dans le domaine de la gestion des ressources en eau.  Une autre attente est l’amélioration de la résilience des communautés vulnérables et la réduction des impacts causés par ces événements extrêmes.

Le manuel se base sur l’expérience internationale dans l’atténuation des catastrophes de l’ UNOCHA (United Nations Office for Coordination of Humanitarian Affairs), de UNISDR (la Stratégie Internationale de Prévention des Catastrophes) et du Réseau Mondial Cap-Net. Son développement est une initiative de la division kényane du Réseau de Formation des Capacités pour la Gestion Intégrée des Ressources  en Eau du Nile (IWRM Net).

Vendredi, 16 Avril 2010
(Articles Généraux)
Candidatures pour le Certificat d’Etudes Avancées dans la Réduction du Risque de Catastrophe

L’ Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) a annoncé la deuxième édition du Certificat d’Etudes Avancées (CDRR 2010). L’objectif de ce cours de 4 semaines (2+2) est de former des professionnels et des spécialistes en prévention des catastrophes naturelles, provenant des pays développées ou en voie de développement. Les sujets traités seront en particulier : les catastrophes hydrométéorologiques et/ou celles causées par le changement climatique. Le cours propose une approche intégrée et interdisciplinaire et se concentre sur les population à risque, la réduction des vulnérabilités et le renforcement des capacités.

À la fin du programme de formation, les participants devraient être en mesure de:

Comparer et analyser les principales approches pour la gestion du risque; Interpréter les résultats actuels de la recherche scientifique sur les changements climatiques et les défis concernant les aléas naturels et identifier des mesures appropriées pour chaque situation spécifique; Appliquer des outils méthodologiques pour évaluer les vulnérabilités et renforcer l’adaptation.

Le cours se tiendra en Suisse pendant les deux premières semaines et en Inde dans les deux dernières. Des prêts entiers ou partiels pourront être mis à disposition des participants provenant des pays en voie de développement. 

Veuillez tenir en compte le fait que le budget du PPRD South ne peut couvrir ce genre d’activités organisées en dehors du cadre du Programme.

Pour plus d’informations concernant le cours et la procédure pour la candidature, veuillez visiter le site: http://cooperation.epfl.ch/page72010.html.

La date limite pour l’acceptation des candidatures est le 30 mai 2010.

 

Jeudi, 25 Mars 2010
(CE, EM, OI)

Le Bureau Régional de l’Organisation Mondiale de la Santé pour la Méditerranée Orientale basé au Caire a publié en 2007 le Volume I de l’Atlas électronique de l’OMS sur le risque de catastrophe dans la région de la Méditerranée orientale, intitulé ‘Exposition aux aléas naturels’. L’Atlas électronique utilise le SIG et d’autres modèles de catastrophe pour assister les décideurs politiques dans la gestion des catastrophes, en particulier celles dans les pays de la région qui les subissent plus fréquemment,  pour réduire les risques pour la santé des populations vulnérables à cause des urgences et des crises sanitaires.

Lundi, 15 Février 2010
(Articles Généraux)

Le projet CIRCE, acronyme anglais de "Impacts et Recherche sur le Changement Climatique: l'Environnnement méditerranéen", financé par l'UE, vise à développer une évaluation intégrée des impacts du changement climatique dans la zone méditerranéenne.

Vendredi, 12 Février 2010
(Articles Généraux)
Lourd bilan des récentes inondations au Moyen Orient

A la mi-janvier, des forts vents et des pluies torrentielles ont frappé des parties de l’Egypte, de la Bande de Gaza, d’Israël et de la Jordanie en causant une série d’inondations qui, seulement en Egypte, ont provoqué 12 morts. Les eaux ont causé beaucoup de blessés et ont laissé sans abri des centaines de personnes. Des maisons construites en briques de boue ont été emportées, des lignes électriques interrompues, des routes coupées et des ponts se sont effondrés.

 

Les inondations et les crues sont parmi les aléas naturels plus nocifs et coûteux de la région Méditerranéenne. Conformément à la Base de Données des Catastrophes EMDAT, dans le cours des deux dernières décennies, 138 inondations et tempêtes ont été enregistrées et ont causé la mort de presque 4000 personnes, ont touché plus de 3 millions et demi de personnes et ont provoqué des dégâts estimés à plus de 3 milliards d’€. Par rapport aux autres catastrophes auxquelles la Méditerranée est exposée, les inondations sont très fréquentes et intéressent le plus grand nombre de personnes.

Une crue est une inondation soudaine qui se vérifie quand des fortes pluies tombent sur un petit bassin versant dont la surface n’est pas en gré d’absorber des quantités aussi importantes d’eau dans un laps de temps aussi bref. L’écoulement extrême qui en suit atteint une violence et une rapidité qui peuvent avoir un impact ruineux sur la population et les infrastructures.

Le Programme PPRD South qui a parmi ses objectifs d’améliorer la connaissance sur les méthodologies et les outils existants pour la réduction du risque à travers l’organisation d’ateliers thématiques de formation adressés aux fonctionnaires et aux operateurs de protection civile, a décidé de dédier un de ces cours aux inondations. L’atelier de formation qui est prévu pour l’automne prochain visera à améliorer la compréhension des concepts clé et des caractéristiques des inondations et à analyser les possibles mesures de prévention et préparation. 

La Stratégie Internationale des Nations Unies pour la Prévention des Catastrophes (UNISDR), un partenaire du Consortium PPRD South, a préparé les “Lignes directrices pour Réduire les Pertes causes par les inondations” qui sont adressées aux décideurs et fournissent une description de la gamme d’options d’atténuation qui doivent être considérées lorsque on déploie des efforts pour réduire les pertes causées par les inondations. La publication, disponible en anglais uniquement, se trouve au lien suivant: http://www.unisdr.org/eng/library/isdr-publication/flood-guidelines/isdr-publication-floods.htm.

Dans le domaine de la prévention des crues il est important de mentionner FLASH, un projet financé par l’UE récemment clos et qui visait a améliorer les prévisions des crues en région Méditerranéenne en utilisant les données relatives aux éclairs. Puisque les éclairs sont souvent associés à des fortes précipitations, et peuvent être détectés et surveillés à grande distance, FLASH a utilisé les données relatives aux éclairs pour mieux détecter et suivre le lieu, l’intensité et la fréquence d’ importantes précipitations tout au long de la région Méditerranéenne et de l’Europe.  Les résultats du projet devraient être adoptés par les agences météorologiques du monde entier. 

Dans une récente interview, le Prof. Colin Price, coordinateur du projet FLASH, a déclaré “C’est un outil pour l’avenir,” et il a ajouté que “Cela deviendra encore plus intéressant dans la prochaine décennie quand, grâce aux satellites, nous aurons une détection des éclairs continue et en temps réel. Ces données seront utilisées pour prévoir les inondations partout.”

Pour plus d’informations, visitez le site web suivant : http://flash-eu.tau.ac.il/index.php.

Mercredi, 03 Février 2010
(TURQUIE)

Dans cet article de la Turkish E-Gazette "Todays Zaman" publié en septembre 2009, les inondations sont indiquées comme le deuxième type de catastrophe naturelle plus destructive après les tremblements de terre. Conformément à un rapport préparé par la Direction Générale pour les Catastrophes du Ministère des Travaux Publics 287 inondations ont frappé la Turquie dans les dernières 20 années.

Lisez l'article. (en anglais uniquement)

Lundi, 18 Janvier 2010

Recherche Globale

Latest Civil Protection News in the Media


Evénements prévus

No current events.

Euro-Mediterranean Civil Protection Operational Manual

manuale_small_cut

Brochure PPRD South

flyer